Usin - Lyon Parilly - Usines connectéers pour industries inspirées

Une exploitation en macro-lots,
vertueuse et agile

Le 1er janvier, après plusieurs décennies de gestion par le groupe Bosch, la SAS USIN a pris en charge l’exploitation d’USIN. Nouvelle ère, nouvelles pratiques ? Certainement. Mais des fondamentaux, propres au monde industriel, demeurent. Mise au point avec Hugues Girod, responsable exploitation du site.

Que laisse le groupe Bosch en héritage ?

Hugues Girod : Incontestablement une qualité bâtimentaire exceptionnelle ! Le résultat d’années non seulement d’entretien mais également de maintien aux derniers standards réglementaires en vigueur. D’ailleurs, les locataires ne s’y sont pas trompés. Quand Michelin et Faurecia sont venus visiter le site en vue d’implanter Symbio et la première ligne de production de la pile à hydrogène de France, ils ont été impressionnés par la qualité du bâtiment 101. Les utilités, les puissances électriques, les puissances en traitement d’air, les résistances de dalles, les hauteurs sous plafond, l’éclairage naturelle par shed… Dès son origine le bâtiment a été pensé pour faciliter une implantation industrielle d’assemblage dans les meilleures conditions. Et ça, c’est au groupe Bosch que nous le devons.

Qu’allez-vous garder de cet héritage et que faites-vous évoluer ?

HG : Nous avons acquis un site premium et il va le rester. Le fait de passer d’un site monolithique à un site composé de plusieurs entreprises locataires ne veut pas dire renier la culture industrielle et le niveau de qualité d’exploitation qui va avec. Bien au contraire, nous allons maintenir ce cadre tout en menant une gestion raisonnée et en évoluant vers un modèle plus adaptable et plus abouti en termes d’exploitation. Ce qui s’inscrit parfaitement dans la philosophie du groupe Bosch.

A quel modèle d’exploitation répond le site USIN ?

HG : Il y a encore quelques années, le modèle dominant d’exploitation était celui appliqué par le groupe Bosch : des lots séparés, gérés par des équipes internes. Plus récemment, on a basculé dans l’extrême inverse avec du 100 % facility management, ce qui a entrainé une perte totale de contrôle pour l’utilisateur final. Aujourd’hui, le standard en train d’émerger, et que nous mettons en œuvre pour USIN, consiste à confier à un prestataire spécialisé un macro-lot multitechnique ou multiservice. Cela lui permet d’avoir une vision complète de l’ensemble des données et problématiques liées à son objet d’intervention. Il peut ainsi proposer le fonctionnement le plus cohérent possible et fixer des objectifs, notamment en termes d’économie d’énergie et de réduction de l’empreinte carbone du site. Pour USIN, c’est la possibilité de faire appel à des acteurs majeurs du multitechnique (Vinci Facilities) et du multiservice (le duo Securitas et GSF) tout en limitant le nombre d’interlocuteur. Un gage de qualité et de sérieux qui compte auprès des locataires.

Quelles sont les ambitions du site sur le volet environnemental en matière d’exploitation ?

HG : L’objectif est de réduire l’empreinte carbone du site et de favoriser un usage doux. Pour cela, nous actionnons deux leviers principaux. Le premier est la reconversion de la chaufferie courant 2021. En effet, le site a la particularité d’avoir une production centralisée de chauffage et de climatisation pour l’ensemble de ses bâtiments. Le retrait des chaudières gaz et la mise en place d’une sous-station de chauffage urbain va permettre, à terme, d’irriguer en énergie renouvelable tous les bâtiments existants, ainsi que les nouveaux au fur et à mesure de leur arrivée. Selon Dalkia, cela va réduire par deux les émissions de gaz à effet de serre du site.

Le second levier s’inscrit dans un partenariat signé avec EDF pour que, dans le cadre du développement du site, soit implémenté un système d’éclairage très vertueux en termes de consommation d’énergie et limitant la pollution lumineuse nocturne. Un véritable éclairage intelligent qui apporte un confort d’usage aux occupants. Ce partenariat prévoit aussi l’implantation de bornes de recharge de véhicules électriques qui viendront compléter les possibilités d’accès au site, déjà très bien desservi par les transports en commun et les pistes cyclables.

Quels services proposez-vous aux entreprises qui s’implantent ?

HG : Le fait d’apporter un service aux entreprises qui s’implantent est une autre particularité du site. Cet accompagnement démarre le jour où on fait la visite des locaux qui vont être investis, pour discuter de l’implantation, jusqu’au démarrage du process. On communique les plans du bâtiment, les types d’infrastructure, les plans caractéristiques, etc. C’est très rare de proposer un tel service aux industriels ; la plupart du temps, une fois les clés en main, ils se retrouvent seuls. D’autant que nous ne nous arrêtons pas là. L’une des forces d’attractivité du site est de proposer différentes surfaces locatives, ce qui nous permet d’accompagner l’évolution des industriels locataires : avec des lots de 200 m2 pour le démarrage d’une activité industrielle jusqu’aux très gros bâtiments de 10 000 m2. Ainsi, une activité industrielle, même très petite, peut s’installer à USIN et au fil du temps prendre des lots de plus en plus grands en fonction de développement de son activité. Et tout ça en ville !

Nos dernières actualités