Usin - Lyon Parilly - Usines connectéers pour industries inspirées

Les Alchimistes
Du compost de biodéchets pour lutter
contre le réchauffement climatique

Les Alchimistes Lyon compost biodéchets

Au tout début de la réflexion des Alchimistes, il y a cette urgence : comment diminuer la part des déchets alimentaires jetés par les professionnels de la restauration dans les sacs à ordures ménagères destinés à l’incinération ? Réponse : en les collectant pour produire du compost local. Ok et après : à quoi va servir ce compost ? Il peut fertiliser les sols en ville afin de multiplier les espaces végétalisés, sources de fraîcheur pour lutter de façon naturelle contre les îlots de chaleur. Voilà la chaîne de valeur vertueuse que Les Alchimistes Lyon ont conçu afin de contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. Dans la droite ligne du « penser global, agir local ». À USIN, c’est une chaîne de production innovante et rentable qu’ils sont venus mettre en place, créatrice d’un compost de qualité mais aussi d’emplois industriels locaux, pérennes et valorisants.

Repères

  • – 2017 : Premiers échanges entre Gaétan Lepoutre et Vincent Dujardin autour de la problématique environnementale de la gestion des biodéchets.
  • – Printemps 2018 : Ils s’associent pour mettre en place un nouveau service à l’échelle de la métropole de Lyon : la collecte des biodéchets issus de la restauration. Leur projet, appelé Les Détritivores, se construit à Villeurbanne, autour d’un modèle de production de compost rustique difficile à dupliquer. Ils nouent un partenariat fort avec l’entreprise villeurbannaise EmerJean, issue de l’expérimentation « Territoire Zéro Chômeur de longue durée », afin de recruter des personnes très éloignées de l’emploi pour favoriser leur réinsertion sociale et économique.
  • – Janvier 2020 : La fusion avec Les Alchimistes, situés à Paris, permet l’élaboration d’un modèle de production micro-industrielle plus performant et duplicable.
  • – De février à fin mars 2021 : Durée des travaux sur le site USIN pour concrétiser leur outil de production de compost.
  • – Avril 2021 : Démarrage de l’activité à USIN.

Industrialiser une solution pérenne de transformation des biodéchets

Que faire de nos déchets ? Cette question toute simple ouvre un abime de sidération devant le défi qu’elle soulève.

Car les déchets, ce n’est pas comme la pollution de l’air ou le réchauffement climatique, c’est quantifiable, c’est concret parce que c’est visible. Même envoyés à l’autre bout de la planète. C’est dire ! En 2017, Gaétan Lepoutre et Vincent Dujardin, dirigeants-fondateurs des Alchimistes Lyon, ont décidé de s’attaquer à cet Himalaya en le prenant par la face des biodéchets. Ces épluchures, restes de repas, de viande et de poisson jetés dans les bacs à ordures ménagères et destinés à être brûlés. Le tri pourtant existe déjà, mais pas pour ces déchets ou si peu. On commence tout juste à voir fleurir en ville des composteurs partagés, mais l’immense majorité des biodéchets n’est pas triée et n’est donc pas transformée. À commencer par les tonnes de déchets alimentaires générées chaque jour par les restaurants et autres cantines. En choisissant de collecter et transformer en compost ces biodéchets-là, Les Alchimistes Lyon, pour être crédibles et embarquer les professionnels, doivent concevoir un processus performant, c’est-à-dire rentable. C’est tout naturellement qu’ils se tournent vers le modèle micro-industriel. Circuit court, chaîne de production innovante, transparence, formation, emplois… Une véritable usine de demain au plus près de ses fournisseurs et de ses acheteurs. Bref, une usine en ville.

Lyon pour terreau fertile

Sensibilisation au tri, collecte des déchets alimentaires, transformation en compost, vente de ce dernier en vrac parfois en sac… autant de métiers maîtrisés par Les Alchimistes Lyon. Pour la sensibilisation, ils ont un atout de poids : le compost lui-même. Un beau produit et qui en plus fait pousser les fleurs. Auprès des enfants des cantines scolaires qui ont appris à trier leurs haricots verts, quand ils reviennent avec de jolis sacs de compost tout frais, le succès est garanti. Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. Quelle belle démonstration ! À laquelle les restaurateurs sont également sensibles, comme les maraîchers de la ceinture agricole de la métropole lyonnaise. Ce sont eux les principaux acheteurs de ce compost local destiné ainsi à nourrir la ville. Et à lutter aussi contre les îlots de chaleur en fertilisant les sols urbains, appauvris par des années de bétonnage et qui redeviennent vivant à son contact, prêts à accueillir des arbres, des fleurs, sources de fraîcheur. Lillois d’origine mais lyonnais de cœur, Gaétan et Vincent n’imaginaient pas développer leur concept ailleurs. Mais c’est un peu court comme explication. Ville de gastronomie, territoire industriel, métropole agissante contre le réchauffement climatique… le terreau était parfait pour voir grandir leur idée de compost.

USIN pour passer à une échelle micro-industrielle de production

À USIN, sur leur tout nouveau site, Les Alchimistes Lyon concrétisent leur passage à une échelle micro-industrielle. « Micro » pour le principe de circuit court, de production ultra locale. Et « industrielle » à travers une capacité de traitement augmentée et une homogénéisation de la qualité du produit. On pourrait ajouter « intermédiaire » car c’est là que se positionnent Les Alchimistes par rapport aux grandes plateformes de production de compost. Les quantités traitées y sont tellement importantes que les déchets collectés viennent forcément de loin, en poids lourds. Les Alchimistes, eux, font le pari d’une industrie verte locale compatible avec un environnement urbain. Pour cela, ils innovent : en accélérant de façon naturelle le processus de compostage, une plus grande quantité de matière peut être traitée sur une plus petite surface. Ce qui permet de produire en ville. Enfin, leur modèle industriel se veut « social » en allant chercher des personnes éloignées de l’emploi pour les former à des métiers d’avenir et valorisants.

Et si transformer les biodéchets en compost était une aventure plus riche que de transformer le plomb en or ?

Découvrir les autres locataires d'USIN