Usin - Lyon Parilly - Usines connectéers pour industries inspirées

La Ruche Industrielle
au service de la transformation 4.0 des industriels

Face au défi de la 4e révolution industrielle, 7 grands groupes lyonnais, l’INSA et la Métropole de Lyon ont fait le pari de l’intelligence collective. Dans le but de trouver des solutions concrètes à des problématiques communes, ils ont créé La Ruche Industrielle, une association proposant des espaces et des méthodologies pour expérimenter de nouvelles façons de faire ensemble.

Repères

  • 7 mars 2019 : signature des statuts à Global Industrie et installation à USIN dans d’anciens locaux du groupe Bosch
  • 17 octobre 2019 : inauguration « premières pierres »
  • Été 2020 : première phase d’aménagement des locaux pour mettre la patte Ruche à travers la création d’espaces qui correspondent pleinement aux différents publics accueillis

L’avènement de l’intelligence collective

« Comment se transformer rapidement face à des géants du digital qui marchent sans vergogne sur les platebandes des grands groupes industriels et sortent, en premier, le prototype que tout le monde attendait ? Comme Google avec la voiture autonome… »

Pour Caroline Félix, Directrice Générale de La Ruche Industrielle, une chose est sûre, « l’urgence de réaliser sa transition digitale et numérique pour l’industrie est bien réelle. En plus de process plus agiles, qui arrondissent les angles et affutent les ambitions, les géants du digital cherchent avant tout à répondre à un besoin en proposant un nouveau service ». C’est là que se situe tout l’enjeu de la 4e révolution industrielle : faire de sa transition digitale et numérique non pas une « simple » évolution technologique mais une nouvelle façon de penser la finalité de son produit industriel. « Les produits manufacturés ont atteint un tel niveau en termes de qualité, que ce n’est plus cela qui distingue les marques entre elles mais le service associé ». Face à cette montagne, qui ébranle les fondements-mêmes du modèle économique des entreprises industrielles, l’intelligence collective est la réponse apportée par La Ruche Industrielle. Pour cette association loi 1901, l’industrie de demain sera collaborative ou ne sera pas.

Jouer la carte du territoire lyonnais

C’est pour faire la preuve de la puissance de l’intelligence collective que La Ruche Industrielle a été créée par 7 industriels* implantés à Lyon, avec également comme membres co-fondateurs l’INSA et la Métropole de Lyon. Et aussi pour apporter rapidement des solutions concrètes à des problématiques communes. L’intelligence collective repose d’abord sur du pragmatisme et de l’humilité. Elle s’appuie ensuite sur ce qu’apporte La Ruche, à savoir des espaces et des méthodologies pour expérimenter de nouvelles façons de faire ensemble. Pour que ça fonctionne, cette somme d’intelligences se situe sur un territoire bien défini : Vénissieux, bassin industriel historique de la région lyonnaise. Les membres fondateurs, qui y sont tous implantés, cultivent une relation partenariale et de proximité avec le tissu local de PME-PMI. Les projets collaboratifs menés à La Ruche profitent ainsi d’une profusion de neurones aux connaissances et savoir-faire divers, sources d’interactions inédites. Le choix d’USIN s’est naturellement imposé par sa situation au cœur de ce territoire en pleine résilience industrielle.

(*) Aldes, Bosch Rexroth (Groupe Bosch), EDF, Fives, Renault Trucks/Volvo, SNCF et Vicat.

Techno, organisation, accompagnement au changement : des projets concrets qui font sens

Les projets technologiques menés à La Ruche Industrielle – tels que la continuité numérique et réalité augmentée ou la supervision connectée – impactent directement les outils de production des entreprises partie-prenantes, dans une démarche de réplicabilité. À ce volet techno, se greffent des axes de réflexion commune autour de l’Humain. « Tant au niveau du terrain, à travers l’appropriation de ces nouvelles technologies et des relations Hommes-machines qui en découlent, qu’au niveau des CODIR afin de travailler sur la gouvernance de l’innovation et les injonctions de transformation ».

Pour piloter La Ruche et animer cette communauté, une équipe de 6 membres s’active afin de proposer un cadre inspirant y compris pour les salariés issus des industriels membres, porteurs de projets innovants au sein de leur entreprise. Ce programme d’intraprenariat représente un axe important pour La Ruche – qui a elle-même été fondée dans un contexte similaire, par Caroline Félix, Bernard Félix et Céline Buffet-Eymard, alors salariés des groupes Bosch Rexroth et Renault Trucks-Volvo – en rappelant que l’industrie de demain c’est aussi le décloisonnement des rôles confiés à chacun dans l’entreprise.

Découvrir les autres locataires d'USIN