Usin - Lyon Parilly - Usines connectées pour industries inspirées

Comment l’industrie en circuit court et de proximité
s’exprime-t-elle à USIN ?

Consommer local, produire local : en tant que site industriel en ville, situé dans un territoire à forte dynamique productive, USIN a su faire du circuit-court un levier essentiel de sa transition écologique – dont se sont également emparés certains de ses locataires. Que ce soit pour l’aménagement du site, l’approvisionnement ou les débouchés commerciaux, la démarche se révèle en effet bénéfique à la fois pour l’environnement et l’efficience des chaînes de production.

Privilégier le local, des fournisseurs à la vente, en passant par la conception

Lyon, une localisation privilégiée pour se rapprocher de ses fournisseurs

Chez Adèle H Music, par exemple, la volonté d’innover va de pair avec celle de produire local. Son piano numérique pliable, largement plébiscité par les concertistes, est une révolution technologique et le fruit d’une chaîne de travail d’artisanat d’art 2.0 mais aussi 100 % locale. Pour lui donner vie, Chakib Haboubi, lui-même pianiste et fondateur d’Adèle H Music, a choisi la Métropole de Lyon, un territoire de sous-traitance riche en fabricants, ingénieurs et industriels, et USIN – dont l’ADN correspond parfaitement à ses valeurs, notamment parce qu’il peut y installer l’ensemble de sa chaine de production.

Lui qui voulait innover et produire en région lyonnaise a réussi un exploit technologique tout en relevant le défi d’ancrer le processus de fabrication de ses pianos dans un circuit de proximité. Avec l’intégralité de ses fournisseurs, localisés à échelle régionale, et un produit fini conçu de A à Z à USIN, Adèle H Music réduit significativement son empreinte carbone et s’inscrit dans l’ère d’une industrie de haute qualité et plus responsable.

De la matière première à la vente : le choix d’un circuit exclusivement de proximité

Les Alchimistes Lyon ont, pour leur part, réussi le pari de produire un compost d’origine 100 % lyonnaise, vendu à des clients exclusivement locaux.

À l’origine de leur produit, il y a la volonté d’apporter une réponse locale à une question environnementale cruciale : comment diminuer la part des déchets alimentaires jetés par les professionnels de la restauration dans les sacs à ordures ménagères destinés à l’incinération ? Les Alchimistes ont fait le pari de collecter et transformer en compost les biodéchets des restaurateurs de la métropole lyonnaise. Pour que ce processus soit performant, viable et rentable, ils se sont tournés vers un modèle micro-industriel basé sur le circuit court, une chaîne de production innovante et des emplois de proximité : les déchets alimentaires sont ainsi récupérés auprès des restaurateurs, pour être transformés en compost de qualité à USIN. Ce compost est ensuite vendu, notamment, aux maraîchers de la ceinture agricole de la métropole qui le réutilisent à leur tour dans leur exploitation.

Pour aller plus loin, en juin dernier, Les Alchimistes ont entrepris de distribuer à leurs clients et partenaires des pâtes produites avec le blé biologique d’agriculteurs de Saint-Symphorien-d’Ozon ayant recours à ce compost local – illustrant de manière concrète le résultat de leurs actions de tri au quotidien. La boucle est bouclée !

 

Transformer USIN en un site vertueux grâce aux ressources locales et in-situ

La renaturation du site grâce au compost local

USIN s’est lancé le défi de se transformer en un site industriel vertueux et végétalisé. Mais pour pouvoir planter des végétaux, il faut d’abord préparer les sols avec un substrat suffisamment vivant pour un plein épanouissement. Pour cela, 2 cas de figures sont envisageables : soit en amenant de la « bonne » terre d’ailleurs pour la déposer en surface, soit en procédant à la re-fertilisation des sols en place.

Dans l’optique du « faire avec », qui répond à une ambition de sobriété intégrée à l’ensemble des travaux de d’aménagement et de construction du site, seule la deuxième option pouvait être envisagée à USIN. La terre présente sur le site a donc été analysée afin d’en identifier les carences et préparer les amendements nécessaires sous la forme de compost et d’engrais verts. 3 types de compost différents ont été choisis pour amender la terre, tous issus de circuits courts et de proximité : le premier est le compost produit par Les Alchimistes Lyon, le deuxième est un compost issu de la plateforme de déchets verts Racine, située à moins de 10 km d’USIN, et le dernier un fumier en provenance d’un centre équestre de la commune de Meyzieu.

Ces 3 ressources naturelles, une fois déposées sur les terres encore utilisables du site USIN, permettent le développement d’une biomasse qui va, à terme, servir la renaturation des sols et la plantation de nouveaux végétaux : une première pour un site industriel.

Du mobilier de seconde main et de proximité pour aménager l’espace d’accueil

Le « faire avec » s’exprime également dans l’espace d’accueil d’USIN. Avec pour complice la SCOP Merci René, spécialisée dans les aménagements d’espaces durables pour les professionnels, la priorité était d’opter pour du mobilier issu de matériaux de seconde main (réemploi) ou surcyclés (transformés) mais toujours sourcés à proximité. Ainsi, les gradins ont par exemple été fabriquées en surcyclage par des partenaires locaux, tandis que les sièges de bureaux sont de seconde main. Objectif, limiter le plus possible l’empreinte carbone du mobilier.

Les résultats ? Seulement 95 km parcourus en moyenne par le mobilier (le fournisseur le plus éloigné étant basé à Mâcon !). Sur les 54 éléments de mobilier, 63 % sont issus du surcyclage, 20 % du réemploi… et à peine 17 % du neuf responsable.

Chez USIN, exploitant et locataires prouvent que la transition écologique peut être menée via une logique de circuit court, sans nuire à l’efficience de la production… Bien au contraire !

Nos dernières actualités